NOUVELLE TECHNIQUE POUR JAMBES MYCOSIQUES

Etape 1 : Retirez le vieux pansement

Retirez le petit bas blanc Ulcertec (celui à 10 mmHg). Ce petit bas blanc sert de protection extériere supplémentaire. Votre patient devra le laver et désinfecter avant de le remettre. Retirez le jersey protecteur Tubifast ligne bleue et jetez-le dans la poubelle. Prenez vos ciseaux Lister et découpez les petites bandes de contention autour de la jambe et jetez-les. Découpez ensuite la protection Tubifast ligne violette, retirez-la et jetez-la.

 

Etape 2 : Retirez le vieux cataplasme

Au moyen de petits cartons fins et solides, vous retirez le vieux cataplasme (en grattant en douceur). Ne grattez jamais dans les plaies. Essuyez les petits restants de WaxArgile avec une compresse sèche (non stérile) ou avec du papier essuie-tout. Au niveau des mycoses caséifiées (Candida), vous pouvez gratter énergiquement pour aider les mycoses à se décoller. Les premières semaines du traitement à la WaxArgile, vous remarquerez une réaction inflammatoire prononcée au niveau des mycoses. Les sites mycosiques deviennent très rouge, un rouge écarlate autour de plusieurs ilots blancs de Candida. Ne vous effrayez pas. La peau n'est pas encore revenue ! Le patient se plaindra d'un prurit presque insupportable et de douleurs importantes. Certains patients seront obligés de prendre des antidouleurs. La WaxArgile ne calmera pas assez leus douleurs. Il n'y a que les patients vraiment motivés par la guérison, qui tiendront le coup.

Nous sommes encore dans la phase aigue. Cette phase peut durer plusieurs semaines. On s'abstient de tout traitement à la lampe chinoise pendant la phase aigue ! Vous pouvez asperger toute la jambe par l'eau VitaFons II. Cette eau spéciale refroidira l'inflammation. Ensuite, vous aspergez toute la jambe par le NanoSilver ionisé 10 ppm. A la moindre suspicion de sepsis, vous devez envoyer votre patient le plus vite possible chez son médecin traitant. Par contre, les patients qui ne répondent plus à aucune antibiothérapie (MRSA et autres) doivent commencer immédiatement à ingérer 4 à 8 fois 1 cuillère à café de NanoSilver ionisé 10 ppm. Leur température se stabilisera rapidement et les prurits généralisés se calmeront un peu. Les prurits généralisés sont assez contraignants. Ma (dernière) patiente a dû se servir d'une crème à base de Cortisone (le moins possible !). Le gel frais d'une feuille de Aloès est aussi efficace pour soulager les prurits intenses. (Ma patiente n'a pas voulu continuer les applications de gel d'Aloès. Bien sûr, une seule application par 48 heures ne suffit pas ! Dans ce cas, on refait les pansements 1 fois par 24 heures).

Malgré une certaine stabilisation acquise, les plaies pourraient continuer à creuser. La nature éliminera tous les tissus de qualité inférieure: CANDIDA aidera dans ce processus d'élimination. Malheureusement, la plaie peut devenir noire et elle peut creuser en long, en large et en profondeur. A ce moment, il faut se douter du fameux Aspergillus Niger. (Surtout chez les patients immunodéprimés). La WaxArgile simple (classic ou new) ne suffira plus pour éradiquer un Aspergillus Niger. Il faudra passer à la formule élaborée: la MycoWax (enrichie en 6% d'huile de noix de coco et 6% d'huile essentielle d'Arbre à Thé).                                        Il faudra aussi se servir d'une curette pour faire partir les couches caoutchouteuses          d'Aspergillus neutralisé au niveau de la peau, jamais cureter dans une plaie! Aspergillus Niger creuse et peut provoquer de petites thromboses. Aspergillus Niger peut anéantir l'entièreté des tissus nouvellement régénérés, ainsi que toute la néovascularisation microscopique récréée. Aspergillus Niger peut être à l'origine d'une inflammation du tendon d'Achille, qui pourrait aboutir à une destruction totale de ce tendon. Une septicémie mortelle sera l'étape finale.

Au moment où le tendon d'Achille commence à s'enflammer, vous ne devez pas hésiter à utiliser la lampe chinoise pendant une semaine pour arriver au bout de cette tendinite. Consultez le manuel d'utilisation en allemand (images explicatives). La WaxArgile n'arrive pas à soigner une tendinite du tendon d'Achille.

 

Etape 3 (facultative): Application de la crème Cica-Oxy.

Les patients angoissés par la couleur extrêmement rouge de leur jambe seront rassurés par un beau film blanc de Cica-Oxy sur leur "peau en réparation". La Cica-Oxy est un mélange spécifique: 90 grammes de Daktozin (crème belge contre les dermatites des langes chez les bébés) doivent être mélangés à 60 grammes de MSM en poudre (MethylSulfonylMéthane ou Soufre Organique). Ce mélange spécifique Daktozin/MSM (Cica-Oxy) agit aussi contre les mycoses. Vous pouvez appliquer la Cica-Oxy à l'intérieur des pertes de substance (ce que vous osez appeler "ulcères de jambe"). Attention; la Cica-Oxy risque de "brûler" au contact avec les plaies. Cette "brûlure" sera ressentie pendant quelques minutes. Tous les patients ne ressentent pas cette brûlure ou ne le disent pas.

 

Etape 4: Protégez le cou-de-pied.

Déposez une mousse Biatain Soft Hold 10 cm X 10 cm sur le cou-de-pied. Les mousses Biatain IBU non adhésives 10 cm X 10 cm aux bords arrondis sont spécialement indiquées pour les peaux ultrasensibles. (Et malheureusement, ces bords "arrondis" risquent encore de couper et de créer de mini escarres, surtout au début du traitement, quand la jambe est encore oedémateuse). N'utilisez jamais ces matériaux modernes sur les peaux eczémateuses. Après 1 mois de protection soutenue par des mousses Biatain (on les renouvelle tous les deux ou trois jours), le cou-de pied aura pu se consolider et ces mousses ne seront plus nécessaires. A la moindre petite plaie, vous étalez également une petite quantité de Isobetadine crème au niveau des microlésions et vous déposez ensuite votre pansement hydrocellulaire.

 

Etape 5 : Protégez les orteils.

En cas de mycoses digitales ou interdigitales, on dépose une couche de 1 cm de WaxArgile sur les orteils. La WaxArgile coulera d'elle-même entre les orteils. Vous pouvez éventuellement aussi déposer une noix d'Isobetadine crème à la base de chaque espace interdigital, en séparant les orteils par une double épaisseur de Tubifast 5 cm X 5 cm (sauf en cas d'allergie à l'Isobetadine).

 

Etape 6 : Botte argileuse.

Déposez une couche de 3 centimètres d'épaisseur de WaxArgile sur toutes les pertes de substance. En plus, vous devez déposer une couche de 1 centimètre d'épaisseur sur tous les sites enflammés et douloureux de la jambe (vous déposez la WaxArgile au-dessus du film de crème Cica-Oxy déjà déposé sur les rougeurs autour des ulcères de jambe. Au début des argilages, on doit couvrir presque l'entièreté de la jambe. Au fur et à mesure que la jambe guérit et que l'inflammation se refroidit, vous pouvez diminuer les sufaces à couvrir par la WaxArgile.

 

Etape 7 : Tubifast ligne violette de 50 centimètres de longueur.

Découpez une longueur de 50 centimètres de Tubifast ligne violette de votre rouleau. Faites une incision en bas de votre morceau de Tubifast sur une longueur de 15 centimètres. Laissez votre morceau de Tubifast en double épaisseur. Couvrez votre botte argileuse en déposant votre morceau de Tubifast juste en dessous du genou et suivez les crêtes du tibia pour terminer au niveau du cou-de-pied. Votre Tubifast ressemble à une lettre Y à l'envers. Repliez les deux petites "jambes" de l'Y à l'envers en dessous du pied et fixez les avec un morceau de papier collant. Vous aurez créé une sorte de botte qui couvre presque l'entièreté de la jambe. Vous aurez créé une "botte argileuse habillée". Couvrez aussi les quelques espaces argileux encore découverts par de petits morceaux de Tubifast (toujours en double épaisseur).

 

Etape 8 : Botte artisanale de Contention Hebdomadaire (B.A.C.H.).

Au début, cette B.A.C.H. devra être refaite tous les jours. Dès que les jambes auront suffisamment dégonflé, on pourrait passer à des réfections tout les 2 jours. Quand toutes les plaies seront finalement guéries, la B.A.C.H. pourra rester en place pendant une à deux semaines. Quand vous utilisez la lampe chinoise (tendinite du tendon d'Achille), vous devez refaire votre B.A.C.H. tous les jours pendant 7 jours (la durée du traitement avec la lampe chinoise). Idéalement, les pieds infestés par des champignons devraient être soignés tous les jours. On pourrait éventuellement passer à des soins tous les deux jours, mais les désagréments pour le patient seront plus importants. (Ma patiente a exigé des soins seulement tous les 2 jours en invoquant des problèmes financiers. Cela a hypothéqué le bon déroulement de la guérision).

Première petite bande élastique  La première petite bande est destinée au pied. Un tour croisé pour fixer cette petite bande au talon. On poursuit par des tours circulaires en direction des orteils. On serre modérément. On recouvre les orteils sans serrer et on passe 6 fois autour des orteils pour créer une sorte de chaussette confortable qui ne sert pas (mais qui soutient). Le premier jour ou les deux premiers jours, quand l'oedème est encore trop important, on doit serrer un peu plus fort sur le pied. A partir du troisième jour, on serre de nouveau modérément. On retourne ensuite en direction du talon, on remonte par un tour croisé sur le talon et on termine par deux tours circulaires juste au dessus du talon. On fixe cette petite bande par un morceau de papier collant.

Deuxième petite bande élastique  La deuxième petite bande élastique devra de nouveau être fixée au talon par un tour croisé. On remonte en direction du genou par des tours circulaires qui se chevauchent par deux centimètres à la fois. On continue à serrer modérément (sauf les deux premiers jours qu'il faut serrer plus fort). Cette petite bande se termine au trois quart du trajet entre le talon et le genou. On la fixe par un morceau de papier collant.

Troisième petite bande élastique  La troisième petite bande élastique reprend quelques centimètres en dessous de la limite de la deuxième petite bande et elle continue sa progression vers le genou selon le même principe. Quand on arrive juste en dessous du genou, on redescend vers le talon avec des tours plus espacés. Fixez votre petite bande avec un morceau de papier collant. Fixez l'entièreté de cette structure (déjà 3 petites bandes) sur la peau au-dessus du genou par deux longs morceaux de papier collant qui longent la jambe jusqu'au niveau du pied (un morceau de papier collant à gauche de la jambe et un morceau à droite de la jambe).

Quatrième petite bande élastique  La quatrième petite bande élastique reprend juste en dessous du genou par un tour circulaire (pour la fixer) et ensuite, on progresse par des tours circulaires larges en direction du pied. Le but de cette dernière petite bande est la consolidation de la compression/contention multicouche.

Remarque:  Les deux premiers jours, il faut souvent une cinquième petite bande à cause de l'oedème de jambe encore trop important. Pour un lymphoedème important vous devez suivre les instructions spéciales de la B.A.C.H. élaborée (botte artisanale de contention hebdomadaire). Consultez le site www.wax-argile-compression.fr .

 

Etape 9: Tubifast ligne bleue.

Découpez un morceau de Tubifast ligne bleue d'une longueur de 70 centimètres pour enfiler comme caussette au dessus de la jambe bandée. Ainsi, votre structure multicouche se maintiendra. Au niveau des orteils, vous fixez le bout de cette chaussette avec du papier collant. Votre botte est prête.

 

Etape 10: Sous-bas blanc Ulcertec.

Terminez en beauté en recouvrant cette B.A.C.H. (botte artisanale) par un sous-bas blanc Ulcertec (à 10 mmHg de pression). Bien sûr, vous devez choisir le sous-bas qui corespond à la juste taille de votre botte. Votre botte multicouche est prête. Vous aurez créé une botte de contention argileuse. Les différentes pressions des différentes couches s'additionnent.

 

Etape 11: Souliers adaptés.

Idéalement, votre patient(e) devrait contacter un technicien orthopédique pour acheter une chaussure/pantoufle/sandale adaptée. Les problèmes au niveau du cou-de-pied, du tendon d'Achille et des orteils arrivent plus vite chez les personnes qui ne prennent aucune mesure pour protéger leurs pieds. Les pieds diabétiques en particulier nécessitent une semelle adaptée. Les chaussures ou pantouffles fermées sont à éviter.