Les pertes de substance de longue durée permettent à Candida et Aspergillus de tricoter une cotte de mailles impénétrables. La chronicité s'installe et la cicatrisation devient une mission (presque) impossible.

Le corps médical ne s'intéresse pas aux champignons. Il y a 300.000 familles de champignons sur notre planète: 300 à 400 familles de champignons peuvent devenir pathogènes pour l'être humain. Les champignons ne se limitent donc pas à nos deux superstars "Candida" et "Aspergillus".

L'hypoxémie chronique est le facteur prépondérant pour le développement d'une infestation mycosique au niveau d'une perte de substance de petite ou de grande taille. Quand on permet au champignon de s'installer comme un invité invisible, on peut s'attendre à un scénario catastrophique. Les pertes de substance ne guérissent plus. On parlera dorénavant de vrais ulcères de jambe de 1 an, 2 ans, 3 ans, 10 ans, 50 ans.

Certaines pertes de substance hypoxémiques peuvent se transformer en cancers incurables. Le cancer est donc par définition un ulcère (perte de substance) qui n'a aucune tendance à guérir.

Ce n'est pas étonnant qu'on remarque toujours de multiples champignons au niveau d'un conglomérat cancéreux. Ces champignons ont "oublié" leur mission principale de "nettoyer" et de "déblayer" les détritus cellulaires au niveau des pertes de substance cancéreuses et ils sont devenus une bande de malfaiteurs. Ils détournent le système immunitaire de leur hôte pour créer une forteresse imprenable. Ces champignons sont des prestidigateurs en camouflage. Le système immunitaire du hôte a été perturbé et ne reconnaît plus ses envahisseurs.

Cancer = cicatrisation court-circuitée. Actuellement, une personne sur deux sera diagnostiquée avec un cancer durant sa vie.

Une immunité déficitaire (greffes ou certaines maladies) ne font qu'aggraver les infestations mycosiques. Le stress de la vie moderne et une alimentation appauvrie en minéraux diminuent la résistance humaine.

CANDIDA  Champignon presque invisible. En levures ou en filaments. Peut créer des brèches pour d'autres pathogènes (septicémie)

CANDIDA  Empoisonneur. Candida peut sécréter des poisons qui "trompent" le système immunitaire, qui se tourne ensuite contre ses propres cellules saines.

CANDIDA  Architecte. Candida crée des cordons ombilicales pour nourrir des tumeurs avec le sang de son hôte (pédoncules).

CANDIDA  Hyphes pénétrantes. Candida peut atteindre tous les tissus et tous les organes par voie sanguine ou par pénétration directe.