acharnement thérapeutique (?) : le patient est maître de son corps...

L'anorexie, la cachexie, la cigarette, la dépendance d'un oxygénateur (à la fin) et une nouvelle crise aiguë de sa maladie de Raynaud ont provoqué de nouvelles nécroses.

Lors de mon absence pendant un WE en mai 2011, le médecin traitant a organisé l'euthanasie de sa patiente. Ce médecin a voulu hospitaliser sa patiente depuis le début (ce qu'elle a toujours refusé). Sa cachexie et son refus de toute alimentation ont fait le reste, malgré une belle évolution au début.